Le Baroque : église et chapelles

Montaimont est une commune située sur les itinéraires Les chemins du Baroque ® de la Fondation Facim.

La commune possède un exceptionnel patrimoine baroque religieux, dont les ors et couleurs magnifient encore davantage la nature qui l’entoure. Cette richesse patrimoniale est à découvrir en se baladant sur les sentiers et au cœur des hameaux. Au-delà de la beauté de cet art dont recèlent les chapelles et l’église de Montaimont, les représentations des retables et tableaux illustrent parfaitement les croyances et les modes de vie d’antan : chapelle dédiée à Saint Roch, protecteur des animaux, à la Pallud ; chapelle Saint Bernard de Menthon, Saint patron des habitants des Alpes, au village du Loup, etc.

Les nombreux édifices sont à visiter en familles, entre amis, et sont accessibles à tous, petits et grands.

L’Association pour la préservation du patrimoine architectural de Montaimont vous accueille lors de permanences hebdomadaires en juillet et août pour les visites de la chapelle de Beaurevers et de l’église paroissiale, dans le cadre de la FACIM.

  • Ouverture au public : la chapelle de Beaurevers et l’église sont ouvertes tous les vendredis de juillet et d’août de 16h à 18h.
  • Le patrimoine de la commune se visite le premier dimanche d’août lors de la fête des alpages.

Focus sur le baroque savoyard

Le baroque est un courant artistique et religieux issu de la Contre-Réforme lancée par l’Eglise catholique pour contrer l’essor du protestantisme. Il est le fruit des décisions du Concile de Trente (1545/1563) réaffirmant le pouvoir de l’imagerie religieuse comme moyen de reconquérir les cœurs. La richesse ornementale, la vivacité et la profusion des ors et couleurs, les angelots, trompe-l’œil et autres colonnes torses tournoyant vers le ciel, si caractéristiques du baroque, sont censées exalter les âmes et manifester la présence divine.

Dans ce contexte politico-religieux, le duché de Savoie réaffirme sa fidélité à la foi catholique. Dès le 17ème siècle, les évêques, en lien avec les paroisses, s’engagent dans une multitude de chantiers de reconstruction et d’embellissement des édifices religieux médiévaux. Les habitants sont associés aux choix des artistes et artisans piémontais et mauriennais.

Eglises et chapelles des hautes vallées de Savoie sont alors transformées : si elles restent sobres à l’extérieur, l’intérieur est très fortement modifié. Au fond des chœurs sont montés des retables sculptés dans du bois, comprenant deux panneaux latéraux, entourés de colonnes torses, le tout encadrant le panneau central.

Les personnages des retables, illustres figures de la religion catholique, sont généralement accompagnés d’angelots gracieux, peints ou sculptés.

L’inconographie des tableaux, fresques et retables du baroque savoyard se distingue par la représentation qui y est donnée de la vie en montagne : les Saints figurés sont ceux invoqués contre les aléas climatiques, la maladie du bétail, des hommes, etc.

Pour en savoir plus sur les itinéraires des Chemins du baroque ®, rendez-vous sur le site de la fondation FACIM http://fondation-facim.fr